Revenir au site

Le cannabis pourrait être une des clés du traitement des personnes atteints du syndrome de stress post-traumatique (SSPT)

· stress post-trauma

Le cannabis pourrait être une des clés du traitement des personnes atteints du syndrome de stress post-traumatique (SSPT)

Le cannabis continue de progresser à un rythme effréné alors que les gouvernements envisagent d'autoriser le cannabis thérapeutique pour les patients.

Nous sommes maintenant à une époque où l'on comprend mieux ce qu'est la plante et comment elle peut favoriser le bien-être des personnes souffrant de différentes pathologies.

Les composés chimiques de la plante appelés cannabinoïdes ont montré des effets thérapeutiques multiples en stimulant le système endocannabinoïde de l'organisme. Les principaux cannabinoïdes sont le CBD et le THC, tous deux connus pour leurs bienfaits médicinaux alors que seul le THC possède des effets psychoactifs.

L'efficacité médicinale du cannabis peut être maximisée en incorporant les divers cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes que l'on trouve naturellement dans les plantes de cannabis comme l'indica et le sativa.

Cette meilleure compréhension a aidé le cannabis à devenir une source de traitement et de soulagement de pathologies comme l'anxiété, l'insomnie et la douleur. Elle s'est également révélée efficace pour aider les personnes souffrant du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Cannabis et syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique peut se développer à la suite d'un événement traumatisant, comme la guerre, une catastrophe naturelle ou une agression. Il en résulte des souvenirs persistants et des difficultés à dormir ainsi qu'à fonctionner normalement au travail ou à l'école. De plus, une personne peut éprouver des changements émotionnels majeurs ainsi qu'un changement dans sa perception du monde, et ces symptômes peuvent rendre à peu près impossible le maintien d'une qualité de vie normale.

Typiquement, ceux qui souffrent des divers symptômes pendant plus de plusieurs mois sont à risque de développer un syndrome de stress post-traumatique (SSPT). La psychologie énergétique et certains médicaments sont disponibles pour aider les patients qui souffrent d'instabilité émotionnelle et possiblement d'abus de substances.

psychologie energetique et syndrome de stress post traumatique

Le cannabis est devenu aujourd'hui un "nouveau" moyen de les aider, sans parler de fournir une alternative plus sûre aux médicaments qui peuvent avoir des effets secondaires graves.

Réduction des niveaux de cannabinoïdes

Le CBD et le THC sont capables d'aider à traiter les personnes souffrant de SSPT en améliorant des fonctions essentielles du système endocannabinoïde, comme la reconsolidation et la récupération de la mémoire. En activant les récepteurs CB1 et CB2 situés au centre de ce système, les cannabinoïdes pourraient inciter le système à produire des neurotransmetteurs qui favorisent le bonheur, le plaisir et la mémoire.

Ces cannabinoïdes jouent un rôle essentiel dans l'aide aux personnes atteints de SSPT en empêchant le rappel récurrents du traumatisme sous-jacent, ainsi que les cauchemars, tout en aidant à atteindre un bien-être émotionnel. Cela en a fait un traitement répandu chez les patients souffrant du SSPT, dont beaucoup sont des vétérans de guerre.

Une étude menée par des chercheurs du Langone Medical Center de l'Université de New York a montré que les personnes souffrant de SSPT ont des taux beaucoup plus faibles d'un neurotransmetteur appelé anandamide que les autres. L'anandamide est l'un des principaux endocannabinoïdes de l'organisme, c'est-à-dire des cannabinoïdes produits naturellement par l'organisme. Ils agissent de la même manière que le cannabis en stimulant le système endocannabinoïde, qui est responsable de fonctions essentielles comme l'humeur, le bonheur, la peur et l'anxiété.

Essentiellement, les anandamides agissent comme un antidépresseur naturel et peuvent aussi agir sur la mémoire. Les récepteurs cannabinoïdes CB1 dans le corps aident à "éteindre" les souvenirs traumatisants permettant aux personnes de cesser d'y prêter attention. Le manque d'endocannabinoïdes comme les anandamides peut aussi servir à induire des symptômes du SSPT comme l'anxiété et la peur.

Le Dr Alexander Neumeister, a déclaré : " Les cliniciens s'entendent pour dire que les traitements pharmaceutiques existants comme les antidépresseurs ne fonctionnent tout simplement pas. En fait, nous savons très bien que les personnes atteintes du SSPT qui consomment de la marijuana - un cannabinoïde puissant - sont souvent plus soulagées de leurs symptômes que des antidépresseurs et autres médicaments psychiatriques. Il est clair qu'il y a un besoin urgent de développer de nouveaux traitements basés sur des preuves pour le SSPT."

Cannabis et sommeil

Le SSPT déclenche un stress intense qui place une personne dans un état d'alerte et de tension constante, ce qui rend le sommeil très difficile. Le cannabis va diminuer cet état d'alerte et minimiser ou prévenir les cauchemars qui surviennent fréquemment chez les personnes souffrant du SSPT.

En fait, une étude a été menée pour vérifier cette hypothèse en utilisant un stimulant des récepteurs cannabinoïdes appelé nabilone. Il s'agissait de 47 patients qui, malgré l'utilisation d'antidépresseurs et la consultation régulière chez un psychiatre, continuaient de faire des cauchemars à répétition. Après le traitement, 72 % des patients ont cessé de faire des cauchemars ou ont vu la gravité du syndrome considérablement réduite.

De plus, de nombreux patients ont également déclaré que la qualité et la durée du sommeil s'étaient améliorées, tandis que les flashbacks diurnes et la transpiration nocturne avaient également diminué.

L'étude a montré que les cannabinoïdes pourraient jouer un rôle beaucoup plus efficace que de nombreux médicaments et antidépresseurs qui se sont avérés inutiles en comparaison.

Bien que le THC et le CBD puissent tous deux aider les personnes souffrant de SSPT, le CBD a tendance à être plus accessible et à avoir l'avantage d'être non psychoactif. La réglementation sur le cannabis s'est certainement améliorée, mais le THC demeure encore hors de portée des personnes qui pourraient l'utiliser pour soulager leurs symptômes de SSPT.

La CDB a tendance à être perçue de manière plus positive que le THC. Ils offrent une solution sûres et non toxiques aux médicaments d'ordonnance inefficaces et toxicomanogènes comme les opioïdes pour aider à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant du SSPT.

Si vous avez lu mon livre Cancer et si nos émotions pouvaient nous guérir ? vous savez qu'un syndrome de stress post-traumatique peut se retrouver à l'origine ou en conséquence de l'apparition d'une blessure. D'après un article de la Revue Française de psycho-oncologie : "Depuis quelques années, l’étude de la prévalence du syndrome de stress post-traumatique chez des patients atteints de cancer rencontre un intérêt croissant. Ce trouble psychiatrique, responsable d’une souffrance émotionnelle significative et de perturbations du fonctionnement psychosocial, semble pourtant encore largement ignoré dans la pratique clinique. Or, il existe de nombreux arguments qui suggèrent un rôle central de processus post-traumatiques dans l’adaptation faisant suite au diagnostic, aux traitements et à l’évolution du cancer".

Donc le SSPT n'est (malheureusement) pas réservé qu'aux vétérans de guerre...les cannabinoides non plus.

En résumé, en complément d'une thérapie en psychologie énergétique, les cannabinoïdes comme le CBD peuvent aider à renforcer le système endocannabinoïde de l'organisme et à promouvoir un sommeil de qualité, à prévenir l'apparition de souvenirs traumatisants, ainsi qu'à établir un bien-être physique et émotionnel qui permettra aux patients de retrouver une vie normale.

Docteurcannabis.fr distribue des produits à base de cannabinoides tels que des huiles et des tisanes originaires de provence, 100 % naturelles et légales.

cannabis et syndrome de stress post traumatique
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK